Pour une meilleure protection du réseau informatique de votre entreprise, voici quelques conseils.

Unifier le système de sécurité

Grâce à une gestion centralisée des menaces, vous réduisez les coûts, vous assurez la compatibilité des différents outils de sécurité et la surveillance générale est coordonnée. Un autre aspect d’une telle plateforme est qu’il vous fait économiser le temps d’intervention dans le réseau. Cette structure facile aussi la formation des employés au fonctionnement du réseau.

Encrypt dataCrypter les données

Crypter les informations donne du fil à retordre aux pirates. Pour ce faire, il faut chiffrer directement tous les disques durs de l’entreprise. Certains systèmes d’exploitation sont pourvus d’applications d’encodage certifié, gratuites ou payantes. Dans le cas où vous utilisez un nuage informatique pour certaines activités, cryptez aussi vos informations dans ce cloud.

Sécuriser le réseau

Les ports d’entrée et les points de connexion sont les moyens pour l’entreprise de « sortir » de son réseau interne : accéder à internet par exemple. Pour les sécuriser, munissez votre réseau de systèmes qui inspectent toutes les données aux « portes d’entrée » : mails, fichiers échangés, applications mobiles… Pour une connexion plus sécurisée, optez pour la solution VPN. La sécurisation du réseau se fait aussi par la gestion des accès des utilisateurs à toutes les ressources et matériels. Le service informatique doit par exemple être capable de supprimer les données d’un appareil perdu ou volé.

Prévoir une solution de secours

En cas de pannes conséquentes, une entreprise ne peut pas stopper ses activités pendant une durée indéterminée. Elle enregistrerait des pertes faramineuses. Prévoyez donc un réseau redondant dans un autre lieu. En cas de problème, le réseau défaillant basculera directement vers le second. Dans le même ordre d’idée, la société doit prévoir les menaces informatiques en étant proactive. Pour ce faire, le département IT doit lister les risques probables et identifier les mesures nécessaires dans le cas où ils surviennent. Ces éventualités doivent être testées et mises à jour régulièrement en fonction de l’évolution du système.